Les conseils de J-M #3 : L’entretien de votre four

Comme pour vos autres appareils d’électroménager, le bon fonctionnement de votre four passe avant tout par un entretien adapté et régulier.

Aujourd’hui, je vous donne quelques astuces pour garder votre four propre et efficace.

1) La première utilisation

Si votre four est neuf, avant de l’utiliser pour la première fois, je vous conseille de le faire tourner à vide à 200°. Au bout d’une heure, éteignez le four et entrouvrez la porte afin de bien évacuer toutes les émanations qui résultent des procédés de fabrication du four. Ainsi, votre four sera bien propre et pourra être utilisé en toute sécurité!

2) La clé d’un bon entretien: le nettoyage

Pour un fonctionnement optimal et une durabilité accrue, le nettoyage de votre four est une étape primordiale. Avant de commencer tout nettoyage, retirez bien tous les accessoires amovibles, tels que les grilles ou lèchefrites (c’est le nom donné aux plaques noires du four!) afin de les laver séparément. La technique de nettoyage varie selon les types de four: certains doivent être nettoyés manuellement, d’autres se nettoient par catalyse ou pyrolyse. Dans tous les cas, n’attendez pas que votre appareil soit totalement encrassé pour effectuer un nettoyage: il n’en sera que plus difficile à entretenir.

      a. Le nettoyage manuel

Le mieux, pour un nettoyage efficace, est de faire tiédir le four afin de désincruster les taches et saletés. Munissez vous d’une éponge douce ou d’une brosse en nylon humide (n’utilisez surtout pas d’éponge abrasive ou de laine d’acier, au risque d’abîmer l’émail) et de liquide vaisselle. Ensuite, passez la sur tout l’intérieur du four pour éliminer les graisses et les taches puis rincez méticuleusement. Si vous préférez utiliser un produit naturel, vous pouvez remplacer le liquide vaisselle par du bicarbonate de soude dilué dans de l’eau.

      b. Le nettoyage par catalyse

Si votre four est équipé d’un système de nettoyage par catalyse, cela veut dire qu’il comporte des parois en émail poreux qui absorbent les graisses pendant la cuisson. Pour procéder à la catalyse, le four doit atteindre une température de 200°C pendant une heure, ce qui n’est pas souvent le cas lorsqu’on cuisine. C’est pourquoi je vous conseille de faire chauffer votre à température maximale pendant 50 minutes. Afin de minimiser votre consommation d’électricité, lancez ce procédé tout de suite après la fin d’une cuisson, lorsque le four est déjà chaud. Enfin, une fois refroidi, rien de tel qu’un passage d’éponge humide pour éliminer les résidus.

      c. Le nettoyage par pyrolyse

La pyrolyse est la méthode privilégiée par les fabricants pour nettoyer la cavité d’un four. Elle consiste à faire monter la température du four jusqu’à 500°C afin de vaporiser totalement les graisses, ainsi que les sucres résiduels sur ses parois. Avant de procéder à la pyrolyse, il faut impérativement retirer tous les accessoires amovibles de votre four, car ils seraient endommagés par cette température extrême. Pendant la pyrolyse, ne restez surtout pas dans la pièce et pensez à bien aérer car la combustion des résidus produit une fumée chargée en composants toxiques.  Enfin, lorsque le procédé est terminé, n’hésitez pas à passer une éponge humide sur les parois afin d’éliminer toutes les cendres résiduelles. Avec cette méthode, votre four sera comme neuf!

Et voilà, vous avez désormais toutes les cartes en main pour garder un four étincelant. À vos éponges!

Jean-Michel, coach-réparateur de PIVR