8 astuces pour réduire son impact environnemental au travail

Si agir pour l’environnement au quotidien semble faisable chez soi, la tâche paraît bien moins facile au travail ou en déplacement, là où justement nous contrôlons beaucoup moins cet impact. Pourtant, selon de récentes études gouvernementales, nous passons environ 99 000h durant notre vie à travailler. C’est pourquoi nous souhaitions aujourd’hui vous donner 8 astuces, simples mais efficaces, pour réduire son impact environnemental au travail !

1. Dire au revoir au gobelet jetable et apporter sa propre tasse

La pause café, c’est sacré : nous sommes bien d’accord. Mais elle peut aussi s’avérer néfaste pour l’environnement du fait de l’utilisation massive de gobelets jetables, qu’ils soient en plastique ou en carton. Dire au revoir aux gobelets jetables et se munir de sa propre tasse au travail permet alors de considérablement diminuer son impact environnemental.

2. Investir dans une gourde

Remplacer les bouteilles en plastique par une gourde va non seulement avoir un impact considérable sur votre empreinte environnementale, mais va également vous faire faire de sacrées économies. En plus, le plastique des bouteilles d’eau est nocif pour votre santé puisque ce matériau peut migrer dans l’eau que vous buvez. Retrouvez une sélection de gourdes en inox (on le préférera à l’aluminium car plus stable) ici.

3. Apporter et utiliser de la vaisselle lavable

Travail rime souvent avec précipitation, et utiliser des couverts en plastique achetés en vitesse en même temps qu’un plat à emporter semble être la solution la plus efficace. Pour ce qui est des plats à emporter, nous vous invitons à lire le point suivant. Pour ce qui est de la vaisselle, avoir sur soi des couverts lavables permet au moins d’éviter d’utiliser à chaque pause déjeuner des couverts à utilisation unique, qui vont être jetés immédiatement après le repas.

4. Apporter ses repas autant que possible pour ne pas craquer sur des plats à emporter

Car rien n’est meilleur que le fait-maison ! Non seulement vous mangerez sûrement mieux qu’à la boulangerie du coin, mais vous ferez surtout un beau geste pour la planète en  choisissant d’amener vos petits plats plutôt qu’en achetant un sandwich suremballé. Cette initiative vous permettra en plus de réaliser de belles économies. Ce site internet propose une belle sélection de lunch-box et de bentos pour ceux qui souhaiteraient s’équiper !

5. Choisir des fournitures de bureau éco-responsables

Acheter d’occasion est possible pour beaucoup plus d’objets du quotidien que ce que l’on pense, et les fournitures de bureau en font partie ! Vous pourrez facilement trouver votre bonheur sur des sites de vente d’occasion ou dans des vide-greniers. Mais surtout, votre impact environnemental peut être nettement réduit à travers les choix de consommation que vous pouvez faire en termes de fournitures de bureau. Par exemple, privilégiez les crayons en bois, moins polluants en termes de production, aux stylos ou crayons en plastique. Vous pouvez faire de même pour les cahiers et protège-cahiers en choisissant plutôt ceux en cartons ou en papier recyclé. Enfin, nous avons souvent tendance à accumuler les fournitures au fil des années, pensez à les récupérer d’une année sur l’autre !

Nous vous conseillons grandement “Mon cartable sain”, guide d’achat des fournitures scolaires, créé par l’Ademe et qui vous aide dans vos choix de fournitures éco-responsables.

6. Pousser son entreprise à s’engager

Même si on a assisté à une vraie prise de conscience de la part de certaines entreprises, d’autres n’ont toujours pas mis en place le tri sélectif par exemple ! Et si c’était à vous de faire bouger les choses? Vous pourriez commencer par en discuter avec vos collègues puis à vos supérieurs afin d’initier une dynamique globale. Beaucoup d’autres initiatives peuvent être mises en place, comme par exemple installer un composteur pour les restes alimentaires, mettre en place un système de covoiturage entre collègues, etc… Vous pouvez également parler autour de vous des différents évènements écolos comme le défi “Rien de neuf” ou le mois sans plastique. Finalement, travailler au sein d’une entreprise en fait de vous un acteur majeur !

7. Comment imprimer un peu plus écolo ?

Bien sûr, imprimer ses documents augmente nettement l’impact environnemental au travail. Il est toutefois possible de le faire de manière plus “écolo” en paramétrant par défaut l’impression recto-verso sur l’imprimante : une bonne manière d’utiliser deux fois moins de papiers ! Pour ce qui est des papiers mal imprimés, pensez à les réutiliser en brouillon plutôt que les jeter.

8. Se déplacer vert

Qui dit travail, dit déplacement, et bien souvent, qui dit déplacement, dit pollution En effet, en France, les transports sont responsables de presque un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Mais il est quand même possible de réduire l’impact de ses déplacements quotidiens. Tout d’abord, si possible, vous pouvez privilégier le vélo et les transports en commun à la voiture pour vous rendre sur votre lieu de travail : aujourd’hui, seulement 2% des Français utilisent le vélo pour aller travailler ! Autrement, vous pouvez également envisager la mise en place d’un système de covoiturage entre collègues à travers un groupe Facebook par exemple. Cette solution est non seulement bonne pour l’environnement, mais aussi pour votre porte-monnaie !

Finalement, il est grandement possible d’agir pour la planète au travail et à son échelle. D’ailleurs, si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à télécharger ce guide pratique “Écoresponsable au bureau” réalisé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Lisa de PIVR :)