La pandémie bouleverse les habitudes des français sur la consommation d'électroménager et la réparation.

électroménager crise sanitaire covid-19

Le secteur de l'électroménager et le bricolage ont une version différente du mot “crise” ! Tous deux n’ont absolument pas souffert du Covid-19, bien au contraire… Les français ont changé leur manière de consommer. En effet, l’envie de mieux s’équiper est venu à l’esprit de beaucoup d’entre vous, mais pour beaucoup d’autres l’idée de prolonger la vie de ses objets de tous genres et notamment d’électroménager vous a séduit.

Pourquoi ces habitudes ont-elles été bouleversées ? À quel point ce changement intègre notre “chez-nous” ? PIVR va répondre à ces questions.

Bouleversement de l’organisation du foyer sous la pandémie du Covid


L’électroménager a le vent en poupe ! Avec des ventes en hausse de près de 5% en volume en 2020, l’électroménager a su profiter de l’effet Covid.

Selon le Gifam qui vient de dévoiler son bilan annuel, en effet, avec 56,4 millions d’appareils vendus, le marché du petit électroménager a vu ses ventes bondir de +4,9% en volume (+11,2% en valeur). Quant au gros électroménager, ses ventes sont restées stables en volume, mais ont quand même évolué positivement en valeur (+1,1% en valeur).

Le petit électroménager s’envole


Les français aiment de plus en plus s’équiper !Dû à la période compliquée, nous passons plus de temps chez nous, ce qui explique que les achats d’appareils électroménager rendant notre quotidien plus agréable à vivre ont explosé !


Tout d’abord ce sont les appareils liés à l’alimentation qui ont élu domicile chez les français:

 

  • La machine à pain: les ventes ont explosé de +82% (en valeur). 15% des Français posséderaient désormais une machine à pain, alors que l’on croyait l’équipement mis de côté depuis bien 10-15 ans.
  • Les machines à café: Elles ont récolté (+55,8%) de ventes et (+15,3%) pour les machines expresso (+15,3%), des chiffres impressionnants qui ne sont visiblement pas prêts de chuter.
  • Les friteuses: oui, les friteuses ont été mises à l’honneur durant la crise avec (+25,5%) de ventes. Après tout, quoi de mieux que le gras pour se réconforter ?


Ainsi, le Gifam estime que 23% des achats d’appareils de petit électroménager pour la cuisine ont bénéficié d’un effet crise. Parallèlement, c’est le « fait maison » qui profite de l’impact de la pandémie, avec 64% des Français s’affirmant plus soucieux de la qualité de leur alimentation.


L’électroménager pour l’alimentation a fait et continue de faire des siennes mais pas que ! L’envie de faire de nos habitats des lieux de sécurité a poussé les gens à investir massivement sur la maison pour qu’elle devienne plus confortable. Vouloir faire de son chez soi un havre de paix prend tout son sens durant cette période, l’équipement pour en prendre soin en fait donc partie. 

Vous l’aurez deviné, l’équipement électroménager d’entretien  a reçu la même dynamique. Voici les appareils qui ont le plus participé à cette montée des ventes:


  • Les aspirateurs robots: rien à faire, un côté pratique qui a séduit les français en période de confinement car les ventes ont explosées de +42%.
  • Les aspirateurs balai: Encore une catégorie d’aspirateurs que les français ont préféré adopter ! moins encombrant, plus esthétique, l’aspirateur balai a augmenté ses ventes de 13%.
  • Les nettoyeurs vapeurs: l’innovation a su se faire une place bien plus rapidement que prévu, en effet les appareils de lavage à vapeur ont fortement été vendus durant cette année 2020, soit +7,4%.


Pour finir, les français n’ont pas seulement pris soin de leur maison ou appartement, mais de eux. Pour cause, les ventes d’appareils d’épilation et de rasage féminin ont augmenté de +12,3%. Les appareils de soins masculins comme les rasoirs de +14%. Des chiffres qui démontrent bien les changements de priorités et d’habitudes chez les français du au Covid-19.


Plus largement, ce sont aussi les appareils électroniques grand public qui ont vu leurs ventes s’envoler en 2020, notamment celles des téléviseurs (5 millions de ventes) ainsi que celles des ordinateurs avec un marché en hausse de près de 20 %. Une tendance qui ne devrait pas s’arrêter là. En décembre 2020, 51 % des Français interrogés affirmaient avoir envie d’améliorer leur logement et leurs équipements.

Et pour le gros électroménager ?


Pour le gros électroménager, certains appareils ont aussi senti l’effet Covid de manière positive.

En pleine pandémie, les français ont voulu aller faire leur courses le moins possible et donc ont besoin de capacités de stockage plus grandes.

C’est pour cela que le secteur des réfrigérateurs ainsi que des congélateurs se sont bien portés durant  cette année 2020 avec +18% des ventes pour le congélateur et +2,1% pour les réfrigérateurs. Ainsi, 56 % des Français sont désormais équipés d’un congélateur.


Malgré des changements d’habitudes, la France en garde certaines ! +7,5% de ventes pour les caves à vin ! Certaines priorités ressortent au grand galop avec ces confinements successifs ! 


Et ce n’est pas fini pour les secteurs en croissance dans le gros électroménager ! Comme on pourrait s’en douter, les appareils de lavage du linge ont vu leurs ventes croître avec . +2,8% pour les ventes de lave-linge et +4,2% pour les sèche-linge. Un comportement d’achat lié au virus car d’après le Gifam, 9% des français affirment davantage laver leur linge depuis la pandémie.


Ce sont donc quelque 56,4 millions d’appareils de petit électroménager (pour un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros) et 15,6 millions d’appareils de gros électroménager (5,3 milliards) qui ont été achetés par les Français l’an passé. Rares sont les catégories de produits électroménagers qui n’ont pas bénéficié de la crise. Citons le lave-vaisselle (-0,3 %), même si l’évolution de ses ventes reste stable.

Le bricolage, une habitude qui s’installe doucement chez les français


Le fait main a convaincu un bon nombre de français durant cette crise. Avec plus de temps, les consommateurs se sont essayés au bricolage et ont aimé ça !

Nombreux ont été ceux qui ont voulu redonner un coup de neuf à leur intérieur. Peinture, création de meuble, jardinage, décoration, le bricolage n’est plus une mode mais un mouvement !


Les magasins comme Leroy Merlin en témoignent, malgré les directives gouvernementales, quarantaine et couvre-feu, la croissance de l’entreprise à dépassé les 5% en 2020. Soit un chiffre de 7 milliard d’euros. Les confinements successifs ont donné goût aux français au bricolage et à la réparation !


En effet, même si les français veulent mieux s’équiper, ils sont de plus en plus à réparer leurs objets. La période de pandémie a et est toujours propice aux réparations que l’on mettait à plus tard. Une chasse d’eau qui ne fonctionne pas ou mal, un appareil électroménager en panne ou encore une installation électrique qui tombe en rade, la réparation devient de plus en plus une éventualité et même un réflexe pour certains. Beaucoup de moyens sont mis et continuent d'être mis en place pour accompagner cette montée du bricolage et de la réparation. Des tutoriels, des sites spécialisés et de nouveaux services comme PIVR d’ailleurs !

Si vous faites partie ou voulez faire partie de cette ascension qui fait un bien fou à notre planète et qu'un de vos appareils de gros électroménager est en panne, n’hésitez pas à faire appel à nous ! Nous vous mettrons en contact avec un conseiller afin de diagnostiquer votre panne puis par la suite avec l’un de nos coachs réparateurs pour la résoudre et tout ça chez vous en Visioconférence. Une solution qui fait du bien au portefeuille et à la planète mais qui vous permet d’apprendre à faire vous même ! Vous l’avez compris, ce sont des connaissances mais aussi beaucoup de satisfaction !


Thibaud de PIVR